Dossier Mensuel: Ghibli

0
4935

Pour ce premier “Dossier mensuel”, nous souhaitons vous parler de “Ghibli”, studio d’animation célèbre fondé en 1985 notamment par Hayao Miyazaki (Mon Voisin Totoro) et Isao Takahaka (Le Tombeau des Lucioles), l’équivalent japonais de ce que Walt Disney a construit lorsqu’il inventa Mickey Mouse et tout ce que l’on connait.  Le Studio Ghibli, ce n’est pas simplement des films d’animation, c’est avant tout une philosophie de faire des films d’animation d’auteurs guidée par une volonté de rester détachée d’un attrait commercial et de donner le meilleur de soi même. Cette vision des choses amène le studio à investir tous les bénéfices de chaque film avec le risque de ne pas rentrer dans leurs frais et de disparaître tout simplement si une série de films rencontre l’échec.

Dans ce Dossier, nous vous proposerons notre vision du Studio Ghibli sur différents thèmes tels que:  une partie “Ghibli pour les Nouveaux venus”, Les films d’animations,  Ghibli et les Jeux Vidéo, Les Goodies, Le Musée Ghibli et la future Expo au musée “Art Ludique” de Paris.

Ce Dossier Mensuel du mois de Septembre 2014 est réalisé conjointement par Deadpoulpe, Hiru, Kant et Vep.

Partie 1: Ghibli d’un point de vue d’un non initié. Par Deadpoulpe

Ghibli de base n’est pas trop ma tasse de thé, donc j’ai visionné 2 films du studio  “Princesse Mononoke” et “Mon voisin Totoro”. Voilà mon avis, et qui n’engage que moi.

Tout d’abord pour être honnête avec vous, je ne suis pas allé jusqu’au bout de Princesse Mononoke, pourquoi ?, je vais vous l’expliquer.

Je trouve personnellement que ce film s’adresse à une certaine élite, il faut connaitre un peu le folklore Japonais et accrocher au rythme du film, malgré cela l’animation est bonne et les dessins sont magnifiques.

Pour l’autre j’ai vraiment aimé, Mon voisin Totoro m’a fait voyager, l’univers du film est rempli d’une certaine poésie, j’ irai même plus loin, c’est un film écologique et l’histoire des deux petites filles m’a vraiment touché. Laissez vous aller à suivre l’esprit de la forêt.

Donc en conclusion on accroche ou pas au style du studio, mais il faut bien avouer que c’est très beau, bien animé et ce studio n’a pas à rougir face à des gros monstres du milieux de l’animation (Disney,Dreamworks,etc).

 

Partie 2 : Les films d’Animations. Par Vep et Hiru

StudioGhibliLogo1

Ghibli est principalement connu pour ses nombreux films d’animations à succès, il ne servirait à rien de tous les citer ici. Nous préférons plutôt vous parler de ceux qui nous ont fait le plus vibrer.

 

  • Mon Voisin Totoro (Tonari no Totoro) sorti au Japon le 16 avril 1988 et en France le 8 décembre 1999. Par Vep

Totoro

Synopsis: C’est le récit passionnant de 2 petites filles Mei qui a 4 ans, et sa grande sœur Satsuki qui en a 11. Parties s’installer à la campagne avec leur père, un professeur d’université: Mr Kusakabe, pour se rapproché de la clinique ou se trouve leur mère. En explorant les alentours, Mei rencontre Totoro, le gigantesque esprit de la forêt. Cet étonnant personnage est accompagné de deux de ses semblables, le plus petit est blanc (Chibi-Totoro) et le moyen est bleu (Chū-Totoro). Dès lors, Mei n’a de cesse de rechercher Totoro et de passer du temps en sa compagnie. Elle découvrira notamment les divers et impressionnants pouvoirs de son nouveau compagnon, ainsi que son entourage pour le moins singulier.

Totoro n’est pas une œuvre autobiographique de Hayao Miyazak comme on pourrait le croire, même s’il a fait beaucoup travailler sa mémoire, pour la mettre au service de ce récit dans lequel il décrit un Japon rural ou il a grandit.

Ce film sera salué par la critique mais ne remportera pas beaucoup de prix. Il marque pourtant l’entrée des Studios dans le monde des grands….

 

  • Princesse Mononoke (Mononoke Hime)  sorti au Japon le 12 juillet 1997 et en France le 12 janvier 2000. Par Hiru

princesse-mononoke-1997-11-g

Synopsis: Le jeune prince Ashitaka doit quitter son village suite à une malédiction, afin de trouver un remède à son mal. Durant son aventure, Ashitaka témoin de la folie des hommes se livrant une lutte acharnée contre les dieux de la forêt, fera la rencontre de San, jeune fille élevée par les loups.

Princesse Mononoke nous livre un récit épique, se déroulant dans un Japon féodal opposant les humains aux dieux de la forêt (symbolisés par des animaux géants). Tout cela à travers un spectacle visuel éblouissant grâce à la richesse de son scénario, de ses personnages et de la représentation sans commune mesure de la nature. Celle ci nous est montrée dans toute sa splendeur, aussi bien son coté mystérieux (sylvains/Dieu Cerf) que son coté cruel quand elle se sent attaquée.

Malgré tout cela le film n’est pas un film écologique ou une leçon de morale sur comment respecter et protéger la nature, au contraire l’auteur nous invite juste à une prise de conscience par le biais d’un récit chargé de symboles.

Le film recevra environ une cinquantaine de prix à travers le monde

  •  Le Voyage de Chihiro (Sen to Chihiro no Kamikakushi) sorti  au Japon le 20 juillet 2001 et en France le 10 avril 2002. Par Hiru

voyage-chihiro-chihiro-25-big

Synopsis: Chihiro, une petite fille de 10 ans dont les parents sont transformés en cochon, se retrouve livrée à elle même dans un monde de dieux et d’esprit venant la nuit tombée se relaxer dans ce qui nous apparait comme des bains publiques. Pour survivre Chihiro devra abandonner son nom et travailler pour l’infâme Yubaba, Arrivera t’elle à sauver ses parents et revenir dans son monde?

Le Voyage de Chihiro nous plonge dans l’univers des sources d’eau chaudes et des bains japonais (Onsen) contrôlé par la tyrannique Yubaba. Chihiro après avoir “perdu” ses parents, se retrouve seul et doit pour survivre travailler, mais avant cela, elle doit abandonner son nom pour s’appeler dorénavant “Sen”. Car dans d’anciennes cultures, certains croient que toute personne ou chose à un “véritable” nom et que lorsqu’on connait ce nom, on détient un pouvoir sur la personne ou la chose.  C’est ce qui permet à Yubaba de contrôler son personnel.

Heureusement Chihiro fera la connaissance de plusieurs personnes qui l’aideront dans ses taches au Onsen et pour sauver ses parents.

Ce film est le 1er film du studio à ne pas avoir été entièrement réalisé au Japon. L’élaboration d’une partie des scènes a été confiée à un studio coréen “D.R Digital” (Metropolis, Jin-Roh). Il sera avec “Princesse Mononoke” les films du Studio Ghibli ayant apporté la reconnaissance à l’international, gagnant aux total 36 prix dont l’Ours d’Or de Berlin et l’Oscar du meilleur film d’Animation en 2003.

Partie 3: Ghibli et les Jeux vidéo. Par Kant

Ni-No-Kuni-Logo

Prenons l’exemple du jeu “Ni no Kuni”, l’idée de départ du projet Ni no Kuni est bel et bien de créer un pont entre le jeu vidéo et le support papier par l’intermédiaire d’un ouvrage magique fourni avec le soft

Ni no Kuni, est un jeu de rôle développé conjointement par la société Japonaise Level-5 et le studio d’animation Ghibli sur Nintendo DS et Playstation 3. Il est sortie en novembre 2011 au Japon, en janvier 2013 sur le continent Américain et en février 2013 pour l’Europe.

La société Level-5 a acquis une réputation importante en se faisant confier par SquareEnix, le développement de plusieurs opus de la franchise Dragon Quest, une série de RPG extrêmement populaire au Japon.

Dans “Ni no Kuni: La vengeance de la Sorcière Céleste”, le héros de l’histoire se nomme Olivier et avec l’aide de Lumi “Grand monarque seigneurial” du Peuple Fée, il va essayer de ramener sa mère du royaume des morts.

Le jeu est du style RPG/aventure qui incorpore un système de familier assez développer, après avoir récupère en jeu une “Harpe enjôleuse”. Pour agrémenter le tout, le grimoire magique du jeu d’environ 300 pages a été numérisées et traduit en français pour l’Edition Collector.

Ni-no-kuni-livreni-no-kuni-grimoire

Le héros peux donc apprivoiser toutes créatures rencontrer et la faire évoluer dans le style des Pokémon avec l’option “Ménagerie”.

ni_no_kuni-animation

L’ XP augmentera comme tout RPG via un système de quêtes soit la principale qui fait avancer le scénario soit via des quêtes annexe, ou là le seul but sera de farm du mob et up son xp.

maxresdefault

Ni no Kuni est un jeu enchanteur et magique qui éveille l’imagination et nous donne l’envie de plonger les yeux fermés dans le monde de Ghibli grâce à ses graphismes (qui visuellement est un film du Studio), ainsi que l’OST du jeu composé par Joe Hisaishi (compositeur officiel des films Ghibli) et interprétée par l’Orchestre philharmonique de Tokyo

2124146-169_ni_no_kuni_bts_ot_multi_121912

 

Partie 4: Les Goodies. par Vep

Là où d’autre grande franchise inonde les magasins avec tasses à café, basket pour enfants ect .. Ghibli fait de même avec du TOTORO à toute les sauces.
En T-shirt, en peluches

totoro-t-shirt-totoro-bleupeluche-big-totoro-gris-s

 

Mais pas que…

Boites à musique, Figurines, Poster, OST (CD), Puzzle, DVD/BLU RAY. ne vous battez pas, il y en a pour tout le monde.

 

Comme quoi, Ghibli peut rivalisé avec les meilleurs studios du genre dans l’animation, et en plus faire de même avec le merchandising… Un petit goût de technique Américaine…?

Il est quand même souhaitable de rappeler que parmi tous ces Goodies certains sont de vrais œuvres d’art, que tout les fans (collectionneurs) se doivent de posséder. Je pense surtout aux statuettes en résine des héros des plus grand films de la firmes.
A vos euros …!

 

Partie 5:  Le Musée Ghibli et l’Expo “Art Ludique” de Paris. Par Hiru

plan_musee_ghibli

C’est dans la ville de Mitaka, proche banlieue de Tokyo que se trouve le Musée Ghibli, devenu depuis son ouverture en 2001 un véritable lieu de pèlerinage pour tout fan des réalisations Ghibli.

Il faut savoir que les réservations sont obligatoires (aucun billet vendu sur place) pour espérer rentrer dans ce saint Graal immense et qu’il faut le faire longtemps avant sa visite. Le point positif de cette façon de faire est qu’il n’y a pas de file d’attente devant le musée et que chacun rentre à l’heure de sa session de visite, cerise sur le gâteau, un morceau de pellicule d’un film Ghibli vous est échanger contre votre ticket de réservation (en 2008 j’ai eu la chance d’avoir de la pellicule Chihiro).

C’est donc au milieu d’un quartier plutôt boisé que ce trouve le musée Ghibli, le personnage de Totoro fait office de personnel d’accueil. Le bâtiment est immense et seule les parties extérieures peuvent être prises en photo, sinon toutes photos ou vidéo est interdite dès que vous entrez. Tout aux long de la visite vous aurez accès à 3 expositions (2 permanentes et 1 temporaire).

 

La première exposition est consacrée au processus de fabrication d’un dessin animé, A travers une multitude de vitrines et de tableaux, on nous montre différentes technique d’animation.

La seconde exposition explore l’atelier de travail d’un animateur tout ceci en trois salles, abordant les phases de dessins, de productions et de filmage.

La troisième exposition (la temporaire donc) est consacré chaque année à un thème ou film différents. par exemple en 2001-2002 c’était “Le Voyage de Chihiro”, 2007-2008 “Boucle d’Or et les 3 Ours”, 2011-2012 “La vue depuis le Chat Bus”, cette année 2014-2015 c’est “Casse Noisette et le Roi des Souris”.

Il existe également dans ce Musée Ghibli, un cinéma un peu particulier car il ne diffuse que des courts métrages réalisés uniquement pour cette salle de cinéma. Avant de rentré dans la salle de “Cinéma Saturne” il faut faire tamponner son ticket car une seule séance est possible par jour et par personne. Lors de mon passage au Musée, j’ai eu la chance de voir un court métrage sur les aventures d’un petit Chat Bus et de sa place à trouver parmi tout les autres Chat Bus, avec en Guest Star en fin de film, Totoro arrivant dans le grand Chat Bus que tout le monde connait.

Concernant la partie extérieure, un Patio, un café et le toit sont accessible pour le public

Le Patio est un endroit ou les créateurs ont recréer une cour de maison européenne, un peu comme dans KiKi la petite Sorcière. Poussant les détails au maximum, pompe à eau, Tas de bois fraichement coupés etc etc.

Le Straw Hat Café propose une carte de plats Bio et de boissons rafraichissantes. Des tables sont à disposition pour se reposer d’une visite bien remplie.

Le toit regorge d’un trésor visuel en lieu d’une terrasse verdoyante et surtout du géant de fer de “Laputa” montant la garde sur le pupitre de commande du château après sa destruction.

Vous l’aurez compris, En 2008 j’étais conquis après cette visite magique (même si je souris pas sur les photos ^^) quand on aime un minimum l’univers Ghibli, je ne saurai donc que vous conseillez si vous effectuer un voyage sur Tokyo, de prendre une journée pour la consacré à cet endroit féerique qui vous laissera des étoiles plein les yeux

Passons maintenant à l’Exposition du Musée “Art Ludique” de Paris concernant “Les Dessins du Musée Ghibli”.

ghiblia

Du 4 Octobre 2014 au 01 Mars 2015, ce seront plus de 1300 dessins originaux du Studio Ghibli qui seront dévoilé au grand Public

Sur le site officiel du Musée Art Ludique, on peux lire:

Mon voisin Totoro, Le tombeau des lucioles, Le château dans le ciel, Pompoko, Princesse Mononoké, Mes voisins les Yamada, Le voyage de Chihiro, Ponyo sur la falaise, Le vent se lève ou Le conte de la Princesse Kaguya, autant de films dont la beauté des dessins et de l’animation ainsi que la qualité scénaristique sont unanimement reconnus et admirés dans le monde entier.
Pour appréhender le génie créatif d’Isao Takahata et Hayao Miyazaki, les auteurs de ces chefs-d’oeuvre, pour percer les secrets de leur animation et partager leurs émotions artistiques, cette exposition exceptionnelle présentera près de 30 ans de dessins du Studio Ghibli à travers 1 300 layouts (dessins originaux) des films produits par le studio.

Pour la première fois en Europe, le public va pouvoir admirer ces dessins qui sont la genèse de toutes les productions du studio et préfigurent ce que l’on peut découvrir sur grand écran, toute la matière graphique qui est le creuset artistique essentiel à tout film d’animation.
Pour Isao Takahata, le layout est la composante clé dans la production d’un film d’animation.
Les layouts définissent, en effet, pour chacun des plans des films ce que seront l’ambiance d’une scène, son décor, la position, l’attitude et l’expression des personnages.
Cette exposition permet de montrer ces magnifiques dessins pour la première fois au public européen et de rendre ainsi hommage aux remarquables qualités artistiques de ceux qui les dessinent.
Pour Hayao Miyazaki : « L’animation est une illusion et le public est curieux de voir comment elle va l’éblouir ».
Quels secrets, cette plongée au coeur des dessins de Takahata et Miyazaki, permettra-t-elle de dévoiler ? Isao Takahata répond : « Cela dépend de l’imagination de chacun des visiteurs ».
Après les prestigieuses expositions « Pixar, 25 ans d’animation » et « L’Art des Super-Héros Marvel », cette nouvelle exposition de Art Ludique-Le Musée, « Dessins du Studio Ghibli : les secrets du Layout pour comprendre l’animation de Takahata et Miyazaki » est une formidable occasion de mettre en valeur les créateurs de ces univers qui marquent tant notre imaginaire et de faire découvrir au grand public la dimension artistique majeure qui est à l’origine de ces œuvres qui le font rêver.

une chose est sur, voila un musée qui sait traiter du monde de l’imaginaire comme aucun autre au monde, merci à leurs créateurs de nous proposer jusqu’à maintenant 2 expositions (Pixar et Marvel) de toutes beautés, en espérant que celle sur Ghibli soit du même niveau.

Ce 1er Dossier Mensuel est maintenant arrivé à sa conclusion, Merci tout d’abord à vous si vous avez lu jusqu’ici, en espérant vous avoir donner envie de connaitre Ghibli si cela n’était pas encore le cas, et d’avoir pu et su vous rappeler des souvenirs si vous êtes Fans également.

Laisser un commentaire

laisse ton commentaire
SVP rentre ton nom