Tortue Ninja : Notre critique

0
4955

Voici ma critique du film Ninja Turtle (puisqu’il n’a pas été traduit en Tortues Ninja, bizarre bizarre quand on sait que la France aime tout franciser aux niveaux des titres).

logo

Pour cette fournée 2014 du film de Jonathan Liebesman (produit par Michael Bay) , je dois vous avouer que j’étais assez réfractaire (depuis le 1er Trailer) sur les skin de nos Tortues préférées (hormis Léo qui passait à mes yeux, avec ses allures de Samuraï). TMNT

Mais force est de constater, qu’après 10minutes de film (moment ou les Tortues apparaissent) on arrive à faire abstraction de leurs look et on plonge complétement dans le film. Mention spécial à l’intro et l’outro du film très réussi et qui évoque les comicbooks.

Le film signe un reboot très réussi, aussi bien au niveau des Tortues, de Splinter (trop peu à l’écran à mon gout), d’un Shredder très 2.0 mais surtout d’une Megan Fox en April O’Neil qu’on auru pu penser incompatible avec ce rôle.

L’histoire est assez simple mais efficace.

La ville de New York est sous le joug d’un mystérieux “Clan des Foot” (organisation criminelle, voir terroriste). Un soir, la jeune journaliste April O’ Neil tombe sur une attaque du Clan des Foot sur les Docks, et est témoin de l’intervention de mysterieux justiciers contrecarrant leurs plans.

Autres mentions spécial sur les origines des Tortues, ici expérience de Laboratoire avec Splinter sauvé par une jeune fille lors d’un incendie. Peu de temps après Splinter mute en ce Senseï que nous connaissons et comme tout père qu’il se sent, apprend suite à un livre de Ninjutsu trouvé, les arts martiaux et les inculques à ses jeunes Tortues qui trouve le temps long aux fonds de leurs égouts.

 L’histoire nous emmènent donc à l’ère de l’adolescence des Tortues qui sortent découvrir la ville et le monde en stoppant le Clan de Foot.

 

Concernant les personnages:

teenage-mutant-ninja-turtles-poster-leonardo 

  Leonardo est le leader des 4 frères, choisi par Maitre Splinter. Au look de Samuraï des temps anciens, son look aurait pu être au top si il n’avait pas son Pin’s à l’effigie de New York City.

 

 

Raphael

 

 

 Raphaël est le rebelle, la brute du groupe, le Body Builder toujours en colère contre tout le monde et qui déteste le “Hachi”.

 

 

Donatello

 

Donatello est le Geek du groupe, l’intello et l’inventeur 2.0, contrairement au dessin animé de Niockelodeon, il n’est pas celui amoureux d’April.

 

Michelangelo

 

 

 

 Michelangelo (Mickey), quelque soit la version, il est toujours le même petit clown adorateur de Pizza, fait intéressant, il a également son skate qui a subit une Update cette fois ci

 

Shredder-TMNT

 

Shredder, l’ennemi juré des Tortues Ninjas, Certains crieront aux scandale de voir un occidental dans le rôle, j’ai envie de dire “Attendez de voir le film, pour vous faire une réelle opinion”.

.

Au final, on ressort de la salle en ayant passé un excellent moment, on comprend du coup le carton aux Box Office US (malgré des critiques mauvaises) et on a même hâte de voir le second Opus en 2016, On trouvera également dans le film, plusieurs référence à Poudlard, le Baxter Building, la BatCave. un must quand on tend l’oreille ou qu’on ouvre les yeux.

Un film validé par Les Minis Geeks et moi même, qui aurait obtenu une note de 5 Etoiles (si on notais les films), puisque c’est un bon films PoP Corn, qu’il y a de l’action à la Bay, de très bonne scène de combat au corps à corps et que la mythologie de l’oeuvre de Kevin Eastman et de Peter Laird est assez préserver dans l’ensemble.

Foncez vous enfermer dans les salles Obscure, faire connaissance avec les 4 frangins verts, qui sont un peu également 4 Geek (quand c’est bien placé, ça fait pas de mal ^^). N’hésitez pas à consulter notre Dossier Mensuel consacré ce mois ci aux 4 reptiles.

Laisser un commentaire

laisse ton commentaire
SVP rentre ton nom